Le siège de Damiette par les croisés

La quatrième croisade a été un véritable désenchantement pour le pape Innocent III qui en fut l’initiateur. Le 3 mai 1512 il convoque un Concile, celui de Latran IV, qui se tient dans la basilique Saint-Jean de Latran de Rome le 11 novembre 1215. Il appelle à une nouvelle croisade, mais meurt peu après le 16 janvier 1216 sans assister à l’évènement auquel il tenait tant. Son successeur… Lire la suite

Les croisés à l'assaut de Constantinople

Alors que Jérusalem est restée entre les mains des musulmans après l’échec de la troisième croisade (septembre 1192), arrive au pouvoir pontificale Innoncent III le 8 janvier 1198. Celui-ci manifeste aussitôt sa détermination à reprendre la ville sainte. Il lance dès le 15 août un appel pour l’unité des chrétiens autour de cette noble et sacrée mission. Il va plus loin que ses prédécesseurs… Lire la suite

Cœur de Lion en route pour la croisade

La « croisade des rois » face à Saladin  Après la seconde croisade, l’Orient et l’Occident musulmans et chrétiens vivent de nouveau assez souvent en bons termes. Plutôt un statut quo qui semble arranger tout le monde. Mariages mixtes et échanges commerciaux se multiplient. A ce moment l’Egypte et la Syrie sont  dirigées  par un … Lire la suite

Saint Bernard prêchant la croisade

La croisade de Louis VII et de Conrad III Victorieux lors de la première croisade, les croisés établissent un nouveau royaume chrétien à Jérusalem. Des ordres de chevaliers comme les Hospitaliers et les Templiers voient le jour. En 1100 Godefroy de Bouillon (Avoué du Saint-Sépulcre) décède, son frère Baudouin (dit le Lépreux) est couronné le 25 décembre … Lire la suite

Les croisés arrivent en Terre sainte

Les Turcs Seldjoukides envahissent la région (Moyen-Orient) vers 1095. Ils occupent notamment la Mésopotamie, la Syrie, la Palestine et ses lieux saints. L’occupation de Jérusalem qui abrite le Saint sépulcre, donc la tombe du Christ, choque et indigne l’Occident Chrétien. Dès lors ceux qu’il considère comme des infidèles persécutent les pèlerins chrétiens… Lire la suite

Hugues Capet, premier roi des Francs

Avec Hugues Capet dont la famille devint prestigieuse après l’arrêt des Vikings (Normands) à Paris par Eude (Comte de Paris) lors du règne de Louis V le Fainéant (des Carolingiens) commence une nouvelle dynastie princière, celle des Capétiens (tiré de Capet). C’est ainsi qu’il est reconnu par tous les peuples qui composent la Francie Occidentale (Gaulois, Bretons, Normands, Gascons et même les Espagnols… Lire la suite

Bataille autour d'un château fort

A la mort de Charlemagnes, son successeur Louis le Pieux hérite d’un puissant Empire. Louis est dépassé par les querelles fraticides de ses fils Lothaire, Louis le germanique et Charles le Chauve. Il arrive non sans beaucoup de mal, à maintenir un semblant d’unité que son père a mis toute une vie à bâtir et consolider. Juste après sa mort, et vingt-neuve ans après la disparition de l’Empereur Lire la suite

Moines copistes au Moyen-âge

La littérature médiévale ou du Moyen âge concerne toutes les œuvres littéraires de l’Occident, produites ou écrites durant ce millénaire. Aussi paradoxale que cela puisse paraître, c’est cette période essentiellement instable, qu’on qualifie de barbare et féodale qui voit naître la langue française et sa littérature. Ce qui a fait dire aux spécialistes de cette époque que c’est … Lire la suite

Sacre de Charlemagne par le pape Léon III

A la mort de Pépin le Bref, ses deux enfants Charles l’aîné et Carloman lui succèdent. Les deux partagent le trône de roi des Francs mais pas pour longtemps. Le jeune frère meurt soudainement 3 ans après (768-771). Charles s’empare de son royaume, faisant fi des droits de ses neveux qui se réfugient avec leur maman en Lambardie…. Lire la suite

Charles Martel à la bataille de Poitiers

2- L’avénement des Carolingiens (751-987 )  La disparition de Clovis va plonger la Gaule dans trois siècles (dit des « rois fainéants ») de guerres territoriales et d’anarchie. Le pouvoir de la dynastie mérovingienne se désagrège, ce dont profitent  les maires du palais pépinides pour accroître leur pouvoir notamment après la mort du roi Dagobert 1er (602 à 5 … Lire la suite